Main Page Sitemap

Les femmes cherchent des hommes à huaraz


Le Président des femme îles Fidji, Son Excellence Ratu Epeli Nailatikau (au centre) s'est joint aux délégués de cherchent différentes nations (Fidji, Kiribati, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Îles Salomon, Tuvalu et Vanuatu) naples pour réviser les lois blog et les politiques qui ont un rencontres impact sur les initiatives et les programmes.
L'objectif était d'identifier les actions concrètes nécessaires au niveau des pays pour éliminer les lois punitives, les pratiques recherche d'application de la loi et les problèmes d'accès relation à la justice afin d'améliorer et de renforcer l'accès aux services de lutte contre le VIH.
série Elle dit femmes quil est important pour les femmes qui cherchent à fuir une situation dabus de savoir quelles ne huaraz sont pas seules.Ils ne peuvent donc recevoir les résultats de leurs tests de dépistage du VIH ou leurs médicaments rencontres précise-t-il.Photo : onusida, pour Kapul Robert militant et leader communautaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG accéder aux services de lutte contre le VIH constitue un défi constant.«La Papouasie-Nouvelle-Guinée possède une loi qui affirme que la sodomie est illégale et cette loi contribue à la forte stigmatisation rencontrée au sein de la société medellin tant envers les hommes ville ayant des rapports sexuels avec des hommes qu'envers les personnes recherche transsexuelles.».Si les lois changeaient, le nombre de cas de VIH parmi les HSH baisserait.«Cest pourquoi nous croyions quil était important davoir un seul point de chute.».Les personnes auraient moins l'impression de subir une discrimination et seraient alors en mesure d'accéder aux services de dépistage du VIH et au traitement antirétroviral.» *Ce donna nom a été modifié afin de protéger l'identité de la personne interrogée). «La loi ne permet pas ligne de datant se présenter comme HSH ou comme transsexuel».
La directrice de huaraz lorganisation, Lise Martin, dit que le site va montrer aux femmes en situation de femmes crise quil existe un réseau de soutien auquel elles peuvent se fier.
«Si certains sont envoyés dans des cliniques rurales publiques, ils n'y retournent pas tout simplement parce qu'ils ont trop peur d'être jugés.
«C'est très dur d'en parler explique-t-il.Robert, qui se présente comme un HSH, il est quasiment impossible à un membre de la population générale de Papouasie-Nouvelle-Guinée femme d'avouer qu'il a des rapports sexuels avec des hommes sous peine de subir une discrimination immédiate.«Il sexe s'agit de la première révision juridique de ce type dans la région Asie-Pacifique affirme Steven Kraus, Directeur de l'onusida pour l'Asie et dans le Pacifique.«Mais il nous reste moins de 1 000 jours jusqu'à la date limite fixée pour atteindre les objectifs en matière hommes de VIH.«Si les lois changeaient, le nombre de cas de VIH whatsapp parmi les HSH baisserait.Les personnes auraient moins l'impression de subir une discrimination et seraient alors en mesure d'accéder aux services de dépistage du VIH et au traitement antirétroviral.«Lorsque vous êtes dans une situation de crise il y a tellement dinformation, et cest annonce facile de sy perdre a dit Mme Martin.«Les hommes nations des îles du Pacifique ont déjà montré leur leadership en matière de riposte au VIH par le passé, et ont joué un rôle crucial en générant un élan en faveur des avancées vers des objectifs communs a déclaré le Président des îles Fidji.Toronto Un nouveau site Internet bilingue vise à offrir un guichet unique aux femmes et aux enfants victimes de violence conjugale qui cherchent un refuge.Nous avons aujourd'hui l'opportunité d'identifier les principaux femmes aspects de l'environnement juridique qui entravent l'accès aux services de lutte contre le VIH, et de définir un plan d'action limité dans le temps pour les éliminer.».




[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap